Conférence NEXT par Zenika : Design Thinking, innovation et recette miracle.

Ce jeudi 16 janvier 2020, Zenika organisait une conférence dédiée à l’innovation.

Le Lab 303 y a assisté et vous propose son résumé de l’événement : l’innovation par le Design Thinking.

J’ai entendu pas mal de buzz words au cours de cette journée. On le sait, l’innovation est au centre des préoccupations et un levier central de la stratégie business des entreprises. Pour espérer innover, chacun cherche la recette miracle et il semblerait bien que le Design Thinking soit une méthode dans l’air du temps.

En totale exclusivité, voici LA recette innovation… Il n’y en a pas.

S’il n’y a pas de recette toute prête, pour arriver au Graal de la disruption, il y a un ingrédient incontournable. Il s’agit de la capacité des organisations à changer les mentalités. C’était le maître mot de la plupart des messages livrés au fil des diverses conférences. Une grande qualité des contenus présentés par des speakers pas avare en anecdotes. C’est assez rare, je trouve, d’obtenir de vrais leçons apprises par les hommes et des femmes qui font fonctionner les entreprises. Dans ce type d’événement, habituellement, on lisse un peu, image de marque oblige. C’est un biais que Zenika a plutôt réussi à contourner.

L’innovation a été tirée dans tous les sens, le Design Thinking décrypté (un peu critiqué), nous avons parlé d’échecs (parce qu’on n’est jamais en mode 0 risques en matière d’innovation). À mon sens, il y a plus à apprendre d’un échec que d’un succès. Nous avons aussi étés sensibilisés sur les risques que représente le conformisme dans l’utilisation d’une méthode qui vise à implanter un contexte d’innovation. Alors, disruption et méthode deux éléments antinomiques ?

Etant moi-même certifiée en Design Thinking, je suis témoin de la nécessité de présenter une méthode pour rassurer sur le bien fondé de la démarche, mais je m’efforce systématiquement de sensibiliser mon client à une réalité difficile à admettre dans le contexte très cartésien des affaires : 90% de l’innovation se produit dans l’incertitude. Le Design Thinking pour forcer les méthodes de conception en mettant l’utilisateur au centre : oui, mais l’innovation ne se fera pas sans une dose de prise de risques. L’utilisateur a une capacité limitée à se projeter. Pour ne pas citer la traditionnelle phrase que H. Ford n’a jamais dite (« Si j’avais demandé à mes clients ce qu’ils voulaient, ils m’auraient demandé un cheval plus rapide »), je vous propose le propos suivant que je trouve très juste :

« En mettant l’utilisateur au centre du processus, il faut garder à l’esprit que l’on observe le passé en s’appuyant sur le présent mais on ne voit pas le futur. »

Vincent Créance – Directeur du Design Spot – Université Paris Saclay

Trois conférences m’ont tout particulièrement captivée, celles de Sabine Gourmain – Ex- Innovation & Organisation Director, Danone Nutricia Research qui nous parle de la mise en place de la démarche Design Thinking au sein de ses équipes, Florence Mathieu, entrepreneur, fondatrice de Aïna et Vincent Créance – Directeur du Design Spot à l’Université Paris-Saclay. Au déroulé de leur présentation, je me suis sentie particulièrement proche du message tant leurs propos font échos a des moments ou questionnements auxquels j’ai été souvent confrontée moi-même au fil de mes expériences.

Qu’est-ce que c’est finalement que l’innovation ?

Dans le secteur des nouvelles technologies, ce mot est partout ; Innovation. La définition que j’en ai : l’innovation, c’est la capacité à remettre en question ce qui existe et la perpétuelle question que j’aime tant : Pourquoi ? Dans sa conférence Vincent Créance nous amène à réfléchir sur le rapport entre l’innovation et le risque et nous pose la question qui suit : est-ce que les entreprises sont bien préparées à mettre de l’innovation en place sur le fond ? J’ai vu beaucoup d’entreprises essayer de faire de « l’innovation maîtrisée » avec les indicateurs traditionnels de l’entreprise. Ceux que l’on utilise pour faire le monitoring du business : rapidité de production et optimisation des coûts, ce qui peut avoir un impact sur la qualité. L’Innovation c’est l’anticonformisme et la méthode à l’inverse, est une marche à suivre stricte issue du résultat d’une expérience. Si on ne suit pas la méthode à la lettre, la méthode échoue. Pour concilier tout ça, il faut garder un équilibre entre l’intuition, la méthode pour porter le changement et respecter le niveau d’innovation que l’organisation est prête à déployer.

Sabine Gourmain, Innovation & Organisation Director, Danone Nutricia Research nous a passé en revue toute l’aventure de ses équipes pendant la mise en place de la démarche Design Thinking. Sa jolie analogie autour de la recette et des parties prenantes qu’elle a tout le long appelé des « cuisiniers » m’a vraiment confortée sur un phénomène que j’avais déjà perçu au fil de mes missions d’accompagnement au changement : il n’y a pas de recette miracle pour l’innovation, mais certains ingrédients sont incontournables. Je vous en livre deux ci-après :

  • Changer le mode de pensée inscrit dans l’organisation passe par ceux qui ont conçu l’ADN de l’entreprise. Former le top management est indispensable pour faire une transformation efficace. Il faut que les architectes du business soient convaincus pour préparer le demain.
  • Accompagner les collaborateurs par l’expérimentation pour les aider à comprendre. Cette démarche, dans les entreprises qui la pratiquent déjà facilite l’adoption du changement et l’appropriation d’une nouvelle culture. Et le tout, en restant dans un état d’empathie.

Florence Mathieu, entrepreneur, fondatrice de Aïna, nous a parlé d’un état que je tente d’appliquer le plus possible dans mes projets et au quotidien : l’empathie. Pour comprendre l’autre il faut faire l’effort d’empathie et l’empathie est incontournable quand on parle d’innovation. En fait cette notion croise le bon sens, on est toujours plus efficace pour régler un problème quand on l’a soi-même expérimenté parce qu’on comprend sa substance. Il faut capter les frictions, les ressentis et les chemins de pensée des utilisateurs. C’est cela l’utilisateur au centre. L’étape de l’enquête auprès de vrais usagers est cruciale pour capter les vrais besoins. Et le petit conseil de la conférencière : toujours garder le cap : pour qui faites-vous ce que vous faites ?

L’innovation est cruciale pour préparer demain. La nécessité d’innover est ancienne et a toujours demandé un espace et une structure particulière, propice au changement. Si les entreprises doivent se transformer pour exister, elles doivent accepter de prendre le risque de changer leurs façons de faire. C’est une des raisons d’être du Lab 303, nous pouvons vous apporter la méthode et insuffler l’état d’esprit de l’innovation qui aura un impact sur la culture de votre organisation.